Vous êtes...

Retourner vers les articles
Qu'est-ce qu'une entreprise "mentally-healthy" ?
Articles

Qu'est-ce qu'une entreprise "mentally-healthy" ?

Qu'est-ce qui définit l'environnement de travail ? Et comment en faire un cadre épanouissant pour vos équipes ?

Camille Albouy
August 21, 2021

Dans cet article, nous vous donnions nos meilleurs arguments pour démontrer que oui, l'entreprise a un rôle à jouer pour la santé mentale de ses collaborateurs.

OK. Tout cela est bien dit, mais maintenant par où commencer ? Car s'il est facile de s'imaginer ce qu'il ne faut pas faire (ça), l'inverse n'est pas forcément évident.

Comment créer un environnement de travail "mentally healthy" ?

Ce que l'on entend par "environnement de travail"

Revenons aux bases : qu'est-ce qui définit un environnement de travail ? Bien des choses en somme.

Il y a ce qui est tangible : les horaires de travail, le lieu de travail, le temps de transport moyen des collaborateurs...

Et puis ce qui ne l'est pas : l'ambiance, les relations interpersonnelles, l'épanouissement de chacun...

C'est sur ce second point que nous allons nous pencher aujourd'hui.

Les 3 composantes d'un environnement de travail "mentally healthy"

#1 Le niveau individuel

Soutenir la santé mentale de ses équipes, c'est d'abord leur donner la possibilité de parler dès qu'ils en ressentent le besoin. Pour cela, nous vous proposons deux actions à mener en parallèle :

  • Etre à l'écoute - et le montrer ! Proposer des points réguliers, bien choisir l'endroit dans lequel les faire (ie. pas au milieu de la cafétéria), prendre le temps de demander comment ça va, vraiment, sont autant de manières de se montrer attentif à l'équilibre de chacun.
  • Proposer des solutions concrètes - et en parler ! Sur ce point, il est préférable - mais nous ne sommes pas très objectifs - de passer par un acteur externe, qui s'appuie sur des professionnels de santé. Cela permet en outre de rassurer les employés quant à confidentialité de leur démarche. Malheureusement, dans beaucoup d'entreprises, les employés ne connaissent même pas les ressources à leur disposition. Mettre en place une solution n'est donc que la première étape ; la deuxième est de communiquer régulièrement à son sujet !

#2 Le niveau organisationnel

"Créer un cadre de travail sain"... Oui, mais encore ? Voici ce que nous avons en tête :

  • Donner une place à chacun. On ne fonctionne pas tous pareil, et tant mieux. Mais certains ont plus de mal à le faire entendre (des introvertis dans la salle ?) C'est pour cela que chez moka.care, nous avons mis en place le KYT (Know Your Teammate). Le principe est simple : chacun partage sur une page Notion ses modes de travail, ses attentes vis-à-vis des autres (de la bienveillance, de la proactivité...), et ses modes de communication préférés (à l'écrit ou à l'oral, plutôt le matin ou l'après-midi)
  • Savoir mettre en pause. Offrir à ses salariés une semaine de congés pour prendre soin de leur santé mentale, une hérésie ? Linked'In, Bumble, Hootsuite et plus récemment Nike l'ont fait... serez-vous les prochains ?

#3 Le niveau culturel

C'est le plus difficile à infléchir, mais sans doute le plus important. À ce niveau, nous voyons deux champs d'action fondamentaux :

  • Déstigmatiser la santé mentale Burn-out, bore-out, brown-out… les qualificatifs ne manquent pas pour parler de mal-être au travail. Pour autant, la "santé mentale" demeure tabou. En 2017, 70% des salariés affirmaient avoir peur d'informer leur entreprise d'un problème de santé mentale. Notre conseil ? En parler tout simplement. Et (surtout) inciter les dirigeants à en parler. C'est la meilleure la seule façon de vraiment libérer la parole en interne.
  • Former les équipes, et notamment les managers Comme beaucoup de choses finalement, l'empathie ça s'apprend. Dans des contextes stressants, où les enjeux sont multiples et les exigences élevées, il est parfois difficile de tenir compte de la santé mentale des uns des autres. Le meilleur moyen de pallier à ce problème est de proposer des formations et séances d'information à vos employés, permettant de mieux identifier les signaux d'alerte et de connaître les bonnes pratiques à mettre en œuvre.

*

Comment évaluer si mon entreprise est "mentally healthy" ?

Comme pour tout ce qui est de l'ordre du ressenti, difficile de mesurer ou de proposer un indicateur tout à fait objectif. De toute façon, chez Take.care, on n'adore pas les systèmes de notation. Alors nous avons plutôt réfléchi aux 5 affirmations que vos équipes devraient pouvoir soutenir :

À propos de l'auteur
Camille Albouy